What you need to know about COVID-19

What you need to know about COVID-19

Qu’est-ce que le Coronavirus Covid-19 ?
Le COVID-19 est apparu en décembre dernier, dans la province chinoise du Hubei. Ce virus provoque le plus souvent des maladies bénignes, mais peut être parfois à l’origine d’épidémies très sérieuses comme le Sras ou le Mers.
Le COVID-19, dont l'origine est encore mal connue, provoque des symptômes similaires à ceux de la grippe saisonnière : toux, fièvre, rhume… Malgré que celui-ci soit plus contagieux, et que la mortalité qui lui est associée augmente avec l'âge et l'existence de maladies chroniques (hypertension artérielle, problèmes cardiaques, diabète…) chez les patients atteints.
En attendant l’élaboration d’un traitement ou d’un vaccin, la médecine ne peut que soulager les symptômes de COVID-19, dont plus de 85,000 personnes ont déjà guéri. Pour éviter d'être infecté et de propager le virus, il est nécessaire d’adopter des réflexes simples, comme se laver fréquemment et méticuleusement les mains au savon, tousser ou éternuer dans son coude et utiliser des mouchoirs à usage unique. En revanche, inutile de porter un masque si vous n'êtes pas malade.
Prévention COVID-19
COVID-19 prevention
Voici les gestes simples à adopter pour vous protéger et éviter la propagations :
  • Lavez-vous les mains régulièrement
  • Toussez ou éternuer dans votre coude
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique
  • Si vous êtes malades : restez chez vous et portez un masque chirurgical en présence d'autres personnes
  • Évitez les rassemblements, limitez les déplacements
On the other hand, it is advised by the authorities that no mask is needed if you are not sick and surgical masks are reserved for medical use.
Quel impact sur le tourisme ?
A l’heure actuelle, plus de 110 pays sont actuellement touchés par le COVID-19. Une épidémie qui frappe de plein fouet le secteur du tourisme, avec des conséquences dramatiques sur l'activité. Le secteur du tourisme est actuellement l’un des plus durement touchés par la flambée de COVID-19, avec des répercussions à la fois sur l’offre et sur la demande de voyages.
Il est encore trop tôt, compte tenu de la nature changeante de la situation, pour estimer pleinement l’impact de la COVID-19 sur le tourisme international. Pour son analyse initiale, l’OMT utilise comme référence le tableau du SRAS de 2003, en tenant compte de l’ampleur et de la dynamique des voyages et des perturbations actuelles, de l’étendue géographique de la COVID-19 et de son impact économique potentiel :
  • À la date d’aujourd’hui, l’OMT estime que les arrivées de touristes internationaux dans le monde en 2020 pourraient être en baisse, de 1 % à 3 %, alors que l’on tablait début janvier 2020 sur une croissance comprise entre 3 % et 4 %.
  • Cela pourrait donner un manque à gagner de 30 à 50 milliards d’USD, en termes de dépenses des visiteurs internationaux (recettes du tourisme international).
  • À ce jour, c’est la région Asie-Pacifique qui serait la plus touchée, avec une baisse des arrivées de touristes internationaux de 9 % à 12 %, alors que l’on prévoyait début janvier 2020 de 5 % à 6 % de croissance.
  • Étant donné l’évolution rapide de la situation, il serait prématuré à ce stade de faire des estimations pour les autres régions du monde.
L’OMT tient à rappeler que les estimations, quelles qu’elles soient, sont à prendre avec précaution compte tenu du caractère changeant et incertain de l’évolution de la flambée, qui pourrait motiver de nouvelles révisions.
Quelles sont les mesures prises par le gouvernement en France ?
Le 14 mars 2020
Le Premier ministre a décidé, à la suite du passage en stade 3 du plan de lutte contre l’épidémie et jusqu’à nouvel ordre, de fermer tous les lieux recevant du public qui ne sont pas indispensables à la vie du pays. Il s’agit notamment des restaurants, cafés, cinémas, discothèques. Les lieux de culte resteront ouverts, mais les rassemblements et les cérémonies devront être reportés. Il s’agit également de tous les commerces à l’exception des commerces essentiels. Resteront notamment ouvert les pharmacies, commerces alimentaires, stations-services, banques, bureaux de tabac, ainsi que les services publics essentiels. Resteront notamment ouverts les magasins et marchés alimentaires, les pharmacies, les stations essence, les banques et les bureaux de tabac et de presse. Tous les services publics essentiels resteront évidemment ouverts.
L’objectif est d’éviter de se rassembler, limiter les réunions amicales et familiales. Les transports en commun sont à utiliser uniquement pour aller au travail et seulement si cette présence est indispensable.
Le 16 mars 2020
Le gouvernement français a pris des mesures plus strictes. En effet, afin d’atténuer la propagation du virus, tous les déplacements en dehors du foyer n’est plus autorisé jusqu’à la fin du mois.
Les sorties uniquement autorisées, munis d’un certificat sont les suivantes :
  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement
Leave a reply

电子邮件地址不会被公开。 必填项已用*标注